Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

C'est Nous

  • : L'Inde autrement
  • L'Inde autrement
  • : La vie au jour le jour en Inde, les voyages de connaissance de soi que nous proposons dans ce pays si différent de la France, toutes les réflexions qui nous viennent dans nos différentes expériences en comparaison avec ce que nous vivons en France.
  • Contact

Recherche

2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 17:44

Après un mois de janvier très doux, février nous amène la neige !
Les habitants du hameau réagissent différemment à ce phénomène inhabituel et pour certains totalement inconnu. "Rescapé" qui a fait l'objet d'un article en janvier met stoïquement les 2 pattes dans cette masse blanche (je ne sais toujours pas si c'est un mâle ou une femelle et puis de toute façon, quand "ce" sera adulte, on reconnaîtra mieux qui est quoi alors...). 12 02 01 Les paons pourtant détestent avoir froid aux pieds12 02 paon une patte pas 2 dans la neige


Non ce n'est pas un hasard du déclencheur photo, ils ont tous ce reflexe, même Peter qui a déjà connu la neige :12 02 paon frileux









D'ailleurs vous allez mieux comprendre que les paons n'apprécient pas du tout la neige avec les photos qui suivent.
Le premier jour blanc nous les avons laissés dans le poulailler. Le deuxième, la neige a un peu fondu et il fait beaucoup de soleil donc on ouvre la porte :12 02 paons sortant du poulailleraprès un jour enfermés, tous veulent sortir... mais houlà ! On hésite à franchir la masse blanche si froide !
Premier réflexe, lever une patte, deuxième réflexe : s'envoler.12 02 paon : où-se-poser Mais pour se percher où ? Essayons d'abord les toits :12 02 paon sur un toit : il neige
Toujours seulement une patte... peut-être les arbres...

12 02 paons perchés sur les arbres-jumeaux12 02 paon perché 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

c'est nettement mieux mais bon, ça ne nourrit pas  sa bête, va falloir descendre si on veut patûrer. Les paons mangent essentiellement de l'herbe en hiver. Ils ont réussi à en trouver sur les bords du chemin et dans le jardin mais étaient contents de rentrer le soir pour le maïs. En été quand il y a plein de graminées et de petits papillons, il faut souvent insister pour les faire regagner le poulailler ! Eh oui, ce n'est pas comme les poules, ils ne rentrent pas d'eux-mêmes, il faut les attirer avec un peu de maïs.

Mais il n'y a pas que des oiseaux dans le hameau... Isis, Petitechatte et Charabia n'aiment pas la neige non plus, ils longent les murs comme les paons pour trouver de la terre moins froide à leurs petites pelottes12 02 chats et la neige. Dès qu'ils ont mangé ils se précipitent devant la maison bleue en attendant que quelqu'un leur ouvre. Impitoyables les patrons les laissent un petit moment au soleil !

Chara essaie d'autres astuces pour entrer quelque part. Il miaule au velux de Rémi12 02 charabia-1










puis m'apercevant il redescend pour se faufiler avec moi dans la cuisine.12 02 charabia-2




12 02 charabia-3








Notre nouvel habitant, Guam, chat un peu spécial, découvre cette étendue blanche avec plus d'enthousiasme.12 02 Guam dans la neige
À son âge, pour lui, c'est une vraie découverte,
il court après les boules de neige et bondit partout dans le jardin Guam-boule-de-neige
Guam-neige12 02 02 guam bondit : boule-de-neigeCe n'est qu'au bout d'un looonnng moment qu'il sent le froid 12 02 Guam et la neigeQuant à moi, pauvre humaine obligée de se rendre à la grande-ville, je profite de mon pied blessé pour me faire amener en luge en haut du puech balayé par le vent. Je trouve que ça valait une photo !!12 02 03 luge

Repost 0
Published by sylveno - dans au jour le jour
commenter cet article
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 13:32

Le mot "grut", inventé par Zoé il y a très longtemps pour définir tout comportement étrange, limite stupide et sans possibilité d'être expliqué, circule ! Ses amis et même amis d'amis commencent à l'employer. C'est même avec surprise qu'un jour, elle l'a entendu dans la bouche d'un parfait inconnu. Ce mot trouve toute sa dimension dans certains comportements indiens ! J'ai déjà raconté quelques histoires incroyables dans "nos incroyables voisins" (part 1).
Je vais donc vous donner d'autres exemples gruts (remarquez que je l'accorde, lui donnant ainsi une valeur de vrai mot !).

Enoch s'amuse avec les chiens. Ils sont dressés : au mot "promenade" ils (un à la fois bien sûr) montent sur le repose-pied du scooter et Enoch leur fait faire un tour du pâté de "non-maisons" (puisque le lotissement est pour l'intant encore virtuel).11 10 doggys : promenade !
Aujourd'hui, étape au-dessus pour Laboulette, ils partent tous les 2 au village de Jagatpura. Elle ne doit pas descendre en marche même pour poursuivre un autre chien ou un cochon ! Tout se passe très bien, Enoch est fier de son chien ! Ils croisent beaucoup d'indiens bien sûr, qui les suivent du regard, n'oubliez pas que les animaux domestiques sont encore très rares ici. Presque tous les indiens ont peur des chiens, alors en voir un sur un scoot !
Tout à coup un gars en moto fait demi-tour pour rejoindre Enoch arrêté devant une boutique. Il s'approche et montre du doigt Laboulette en criant "Doggy, doggy !" pour signaler à Enoch qu'il y a un chien sur son véhicule !
Au cas où il ne s'en serait pas aperçu !
Voilà. Ça, c'est grut !
Enoch lui a répondu
(en hindi) : "Chien ? Quel chien ?" en rapport avec "Canard, quel canard ?" blague compréhensible uniquement pour les inconditionnels de Terry Pratchett.
Mais ça, ça a dû paraître bien grut au gars !


Autre grutisme, moins marrant : Zoé a de nouveaux clients. Très gentils, ils lui proposent d'essayer de lancer ses produits comme au Pearl, dans leur nouvel hôtel rempli à 80%. Chouette ! premier essai quelques congolais et des chocolatines... Le lendemain, rien n'a été vendu, ils décident de ne pas renouveler l'expérience. Zoé leur demande de la laisser observer pour comprendre pourquoi les gens n'ont pas commandé. Ok... Elle est donc dans le resto à 7 h 30 et attend les gens qui vont petit-déjeuner. Personne... elle s'adresse à la réception où son panneau publiciataire est visible ainsi que ses produits. Les patrons ne sont pas levés. Ils arriveront bien après, vers 10 h...

— Il n'y a personne au petit-déjeuner, quand arrivent les clients ? Les patrons m'avaient dit que l'heure de pointe était 7 h 30...
Oui. Ils sont au restaurant.
Je suis ici depuis une demi-heure et il n'y a personne.
Le restaurant c'est au sous-sol... ici c'est le café !
Ah ok personne ne me l'avait dit !
Elle se rend donc au resto, il y a effectivement des clients qui se servent eux-mêmes et beurrent leurs toasts. Pas de pub pour nos produits sur place ! Elle décide donc de proposer des présentoirs sur chaque table, comme au Pearl qui a aussi inscrit nos produits sur sa carte. Elle cherche un serveur, aucun de visible, bizarre avec tous ces clients...
Après renseignements : dans le prix de la chambre est compris le petit-déj' en buffet (toasts et boisson) ! Qui fera donc une commande supplémentaire pour des produits payants dont tous ignorent l'existence puisqu'ils sont exposés à la réception. Même si elle met des présentoirs, ils ne seront pas suffisants pour inviter les clients à commander car il faudrait être vraiment motivé par des croissants pour :
1. chercher un serveur
2. payer un supplément pour un produit inconnu
3. par des clients essentiellement indiens qui même très riches ne payeront jamais un produit en sup' dans un menu offert.

C'est'y pas Grut ça hein ?!

Et la suite en images :
grut, trop grut...grut : tirgrut : tir et pique-nique                                       Fête à Chidambaram Tamil Nadu

grut : goa-plage-sikh                                                    La meilleure tenue de Goa : sikhs en vacances

grut : vente de cannabis bhang                                     L'Inde interdit très sévèremment le cannabis
                              mais Shiva le dieu hindu est un fervent consommateur...
                                                      donc l'Inde en cultive...

Le bhang est du cannabis, sa vente est autorisée dans des magasins gouvernementaux dans les villes saintes hindoues comme ici à Varanassi. Il est parfois mélangé au lassi, attention !
En Inde, si vous êtes arrêté en possession de cannabis c'est la prison assurée pour plusieurs années sans espoirs de récupération diplomatique...

Jaipur poubelle                         L'éducation à utiliser une poubelle marche dans le quartier.
                      Regardez bien, les déchets ne se trouvent qu'autour du container !


Régulièrement, les éboueurs mettent le feu dans le fond des bennes. Les ordures se consument avec un max' de fumée puante et polluante. Un jour, la poubelle finit par exploser. Les gens continuent à y jeter leurs déchets. Les chiens, les vaches ou les recycleurs les tirent par le trou du bas plus facile d'accès ! Ce qui donne ce spectacle grut dans ce quartier cossu de Jaipur...

 

Vous avez saisi les différentes nuances du mot "grut" ? Super, c'est que vous n'êtes pas trop gruts !

Repost 0
Published by sylveno - dans au jour le jour
commenter cet article
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 09:11

11 10 26 diwali : paniers décorés, garnis, emballés, étiquetésDiwali, la fête des lumières, l'événement le plus important de l'année en Inde.
Les gens se font des cadeaux comme nous à Noël. Nous avons eu l'idée de proposer des assortiments de 10 petits-fours. Zoé a une commande de plusieurs paniers. On a aussi prévu d'en offrir à titre publicitaire à des personnages-clé ouverts à la découverte des produits "over-seas" !

Comme toujours, il faut toute l'ingéniosité de Zoé pour trouver des déco correctes pour présenter nos produits. Les fleurs et les papillons viennent de noeuds pour les cheveux, le bolduc ne se vend qu'en rubans trop larges. Elle achète de jolis paniers tressés et armée de son pistolet à colle se lance dans une activité qu'elle aime bien :

petits travaux manuels.11 10 26 diwali : décor des paniers Enoch conçoit une étiquette où apparaît la date de fraîcheur, il s'agit que tout soit mangé le jour même.

Arrive le grand soir !
Le stress dans la boulange c'est que tout peut foirer au dernier moment : le chef pâtissier Felder parle de 50 paramètres à maîtriser. En tout cas, un simple coup de fatigue en fin de nuit et tout brûle. Une mauvaise appréciation du temps de pousse qui se résume à "un certain temps", tout dépendant des ingrédients, température, âge du capitaine, et ce sera tout plat !
Là en plus, pour des petits-fours, la découpe prend un temps fou mais on a mis au point un système ingénieux qui nous facilite grandement la tâche.11 10 26 diwali : paniers décorés, garnis, emballés

Comme tout doit être vég' pour Diwali, nous avons remplacé les petits pains aux raisins par des chaussons aux pommes. Pommes qu'il a fallu tester car les variétés ne sont pas les mêmes qu'en France et un bon chausson ne peut être fait qu'avec de la bonne pomme exprès pour ça.11 10 26 diwali : paniers décorés, garnis

Enoch libère Madan à 4 h pour qu'il puisse fêter Diwali et lui se couche à 5 h 3O au moment où mon réveil sonne. Je dois être prête pour aider Zoé à l'emballage. On travaille à la chaîne !11 10 26 diwali : paniers prêts à être livrés


Et c'est le départ en ricksha,
avec dans les cheveux une cocarde bleu-blanc-rouge offerte par une amie.11 10 26 diwali's-day N'ayons pas peur d'en rajouter, on a une réputation mondiale de meilleurs cuistots à défendre. C'est parti pour la révolution au niveau des papilles indiennes puisque cette fois c'est les indiens que nous essayons de séduire avec ces goûts nouveaux. Un peu prétentieux, nous nous sentons comme les frères Petrossian à l'exposition universelle de Paris en 1925, présentant le caviar aux parisiens pour la première fois. Les gens faisaient beurk avec une grimace et le crachaient par terre !
Pour nous, heureusement, ça a l'air de "prendre" tout de suite : notre CEO de fille est reçue dans de superbes maisons et de nouveaux clients pointent à l'horizon...

 

En rentrant, Zoé cède à la tradition : décorer le jardin de poteries qui ne se trouvent qu'au moment de Diwali.
11 10 26 diwali clay11 10 26 diwali nains















11 10 26 diwali poteries sur la maison-de-garde


Il est 16 h, tout le monde dort dans la Maison-du-bonheur.

Repost 0
Published by sylveno - dans au jour le jour
commenter cet article
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 13:03

11 10 dans les yeux de ma blonde...Mi-septembre Zoé décroche un contrat avec le Pearl palace. Nous connaissons depuis longtemps sur son toit le Peacock-restaurant, le restaurant des paons. La déco est très originale, on ne peut être que sous le charme ! Les chambres de l'hôtel sont réservées tout au long de l'année plusieurs mois d'avance. C'est bien situé pour nous, tout près de MI road, pas loin de Pinkcity et surtout plein de touristes qui ont les moyens. Le patron demande à nous rencontrer : visite très intéressante de son second hôtel de style Heritage qu'il est en train de construire

. 09 07 30 studio pub


Nous concluons par un essai de quelques jours pour définir les heures de vente. Nous nous lançons dans la réalisation des cartons à poser sur les tables. Nous avions installé un studio photo au hameau et nous avons dans l'ordi pas mal de maquettes qu'il ne reste qu'à travailler.
 

 


Zoé recherche un présentoir et des sacs "foodgrade".







Tout, je dis bien tout, a posé problème !
L'imprimeur. Si vous êtes habitués du blog, vous vous en doutez : on a eu une enquète de plusieurs jours l'an dernier pour trouver le mieux de Jaipur... eh bien il n'a pas de papier jaune paille, il nous découpe des feuilles à l'arrache, aucune n'a la même taille et les bords sont effilochés !
Il ne peut pas imprimer nos créations car il n'a aucun logiciel compatible adobe. Même pas acrobat... ça nous a trop énervés on finit par tout reprendre et faire nous-mêmes avec l'imprimante et du papier en ramettes trouvé ailleurs. J'assure le découpage au ciseaux. Trop dur.
Zoé se mets à la recherche d'un massicot.  Trouvé !
Enfin, une sorte de massicot : on le regarde et ensemble :

 Mais, tu t'es fait avoir, il coupe pas ton truc !
Zoé en roulant des yeux :
Ah oui, je sais, j'ai vu aussi mais c'est "desi" (ça signifie "local" en hindi, moi je dis "d'ici" mais bien sûr si vous avez l'oreille hindie c'est pas du tout pareil !) regardez bien. C'est la planche qui est aiguisée. Si si j'ai essayé ça coupe.
Quoi ? mais qu'est-ce que tu... ah ben mince alors ! C'est vrai, c'est la planche qui est aiguisée. Non mais il sont trop fort. Imagine "ils ont aiguisé la planche". tu t'entends le dire ?
Vous ne pouvez probablement pas comprendre tout de suite mais c'est simple. C'est super créatif : la planche où on pose les feuilles présente un petit bord remontant qui est effectivement aiguisé comme un rasoir et qui fait effet ciseau avec le "couteau" qui descend mais qui lui est non coupant. Trop fort ! Comment on aiguise ? mystère...
11-09-28 au pearl 1e jourLes paniers présentoirs en osier (bambou ici) coûtent plus chers qu'en Europe, faits sur mesure ce n'est même pas envisageable, ils ont 2 tailles "point". Zoé finit par trouver. Cher. Tout en plastique pas alimentaire mais l'aspect esthétique est correct. (La couleur verdâtre sur la photo est donnée par la tonnelle du peacock-restaurant !)
Et le bouquet pour la fin : les sachets-boulangerie, vous savez ces trucs que vous ne remarquez même plus en France... il n'y en a aucun de type "alimentaire" ici ! Zoé se lance dans la recherche de feuilles de papier foodgrade dans lequel on pourrait faire faire des sacs. Elle finit par trouver : 8 à 12 roupies (15 centimes d'euros) le sac taille 2 croissants. Ce qui signifie aucun bénéfice sur un croissant ! En France pour vous donner un ordre d'idée 0,8 centime d'euro le sachet taille 4 croissants.
Zoé au vendeur de sac :
Mais comment font les vendeurs de pâtisseries indiennes ?
Ils en achètent des lakhs et des lakhs (unité indienne, 1 lakh = 10 000) !
Parce que c'est moins cher si on en prend beaucoup ?... Ben dîtes-moi : combien je dois en prendre pour avoir le prix minimum ?
Non, c'est pas moins cher mais ils vendent beaucoup de gâteaux. Des lakhs de gâteaux.
... mais... c'est pareil, ils gagnent pas plus sur chaque vente.
— Mais si puisqu'ils en vendent beaucoup.

Si vous avez envie de continuer cette conversation, euh... bizarre... Elle, elle a laissé tomber...
On a été obligé de prendre des sachets d'un genre de kraft. Mais méfiance, au bout de quelques heures ils donnent un goût de carton au contenu. Nous reviendrons de France avec des "alimentaires". 

 

Après, départ de Zoé pour le Népal, pas de possibilité d'arrangement pour le permis de séjour...

Enfin, le lundi on peut commencer... Le patron du Pearl :
 Euh oui c'est vrai j'avais dit lundi mais en fait, c'est Dashera mercredi (jour où Râma a tué Ravan dans la mythologie).
Mais tu n'est pas hindu, t'es sikh !
Oui mais bon, les croyances hindues sont bonnes aussi, ça porte chance de commencer quelque chose ce jour-là...

Ok, on démarre mercredi 28 à 8 h...
11-09-28 peacock-rooftopEnoch et Madan se sont calés pour tourner la pâte la nuit. Ils commencent à 22 h pour finir vers 2 - 3 h.

11-09-28 au Pearl-palace






 

 

 

 

 

 

                                                                                                                                            J'accompagne Zoé pour l'encourager à aborder les clients, c'est parti... et ça plaît... on peaufine notre approche et notre présentation pour être au top le le11-10-10 accident au pearlndemain avec des badges.

Et vlan, je tombe dans les escaliers ! la saga continue mais version sombre pour moi... Je souffre un max, j'ai une épaule déboîtée et le tendon d'Achille coupé ! pour une marche, la dernière, plus petite que les autres alors que je connais les escaliers du Pearl, et je sais que cette marche est plus basse. Incompréhensible !
Je parlerai du système hospitalier dans un autre article. Là je reste sur "la maison du bonheur" où un taxi nous ramène après la 2e opération.
Impossible de marcher même appuyée sur Enoch. Je finis en rampant sur le sable brûlant pour arriver aux marches du sous-sol. Non, c'est vrai, je ne la joue pas mélo. Le plâtre pèse un âne mort. Il remonte sous le genou donc je ne peux pas plier et tout mon corps me fait mal, jusqu'à ma main devenue bleue à cause de l'interface de la perf'.
Zoé m'a acheté un fauteuil roulant. Maintenant je vais mieux...
                                         11-10-05 toilettes sèches 


Je capte internet grâce à une rallonge parce que dans le sous-sol ça captait pas. J'ai un talky pour que ceux de l'étage ne m'oublie pas, j'ai même mes toilettes perso à côté du lavabo : Enoch m'a fabriqué des toilettes sèches car les toilettes de la fabrique sont dehors, genre "cabane au fond du jardin" ! Nous avions étudié ce système pour le hameau mais on avait abandonné par flemme de vider le "tiroir" une fois par semaine. Du coup là on a essayé et c'est vrai, avec la sciure, il n'y a auncune odeur. Enoch s'amuse à me dire "t'as gratté ta litière ?"




Le ricksha est revenu, tout pimpant, customisé à l'indienne. Ils ont écrit "rickshow" sur la vitre, jeu de mots non voulu mais marrant !11-10 ricksha customisé On ne sait toujours pas qui peut le conduire : on nous a dit qu'il y avait un permis différent pour chaque véhicule. On s'est demandé si il y avait des permis chameaux et des permis éléphants. En tout cas là, il faut une licence commerciale, un conducteur avec une licence privée peut-il conduire ? Pour l'instant personne ne nous a donné la réponse. On a vraiment besoin d'un avocat compétent mais où le trouver ? c'est pas faute de chercher... Pour éviter que la batterie ne se décharge, Zoé le conduit pour faire les courses proches.

11-10 ricksha customisé







11 09 doggies sur le palier de l'escalier









Les marches de l'escalier sont posées, Enoch et Zoé ont montré le roof aux chiens, résultat ils y ont élu domicile ! Nous leur avons offert un matelas, Goulu était si content ! Laboulette l'a détruit en une nuit mais bon, les 2 autres sont bien quand même, ils dorment direct sur le kapok ! Laboulette fait souvent des trucs bizarres qui nous surprennent. Zoé dit qu'elle est un peu bête mais Enoch lui réponds "Non, elle n'est pas bête, elle pense différemment c'est tout !" : elle a été la première à s'installer près de la porte de la boulangerie. Comme je suis en permanence coincée dans le bureau-chambre, la clim marche. Elle profite d'un petit air frais qui passe sous la porte et un peu plus quand quelqu'un entre ou sort, si c'est pas malin ça !

C'est rageant mais je n'ai pu avoir qu'un aperçu photos des nouveaux meubles installés dans le salon... Les chats s'y plaisent à fond. D'ailleurs il y a une histoire qui dit que les chats créent le monde pour leur bien-être, comme ils n'ont pas de mains et pas d'envie de faire eux-mêmes de tout manière, ils dirigent leurs maîtres par télépathie. Vous savez, quand les chats regardent fixement quelqu'un pendant un long moment sans vraiment dormir ? Eh ben voilà. Nous en avons des exemples tous les jours ici : Nisha s'installe sur les journaux pour que Madan sache comment laver les vitres, il dirige Enoch de la fenêtre pour qu'il trouve un système ingénieux de fixation des marches...

11-09-11-marches-enoch






11 09 11 nisha et les marches de l'escalier









mais le spécialiste reste Channamasala, il s'occupe de tout :
oblige Madan à balayer pour retrouver ses balles disparues sous les meubles, lui explique les dosages de chaux-plâtre, inspire Enoch pour le tadelakt,11-10 channamasala fait du tadelakt gère mon cahier de notes d'électricité en s'y couchant en permanence, a suggéré à Zoé de trouver des sièges confortables pour le salon, hurle à la mort quand il faut changer la litière : "un pipi et c'est sale"...11 09 chanamassala-et-la-chaux11-10-08 salon meublé11-10-08 meubles

Repost 0
Published by sylveno - dans au jour le jour
commenter cet article
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 06:24

Pendant le montage de l'escalier, un tracteur se pointe dans le coin. 11-08 jdaSur le moment personne ne fait attention à ce qu'il fait mais au bout d'un moment Sylvie s'exclame :
"Hé, c'est le JDA (Jaipur development authority) qui creuse des trous pour des arbres et Madan lui a déjà dit de pas en faire devant la maison".
Effectivement, le tracteur a creusé des trous le long des routes de tout le lotissement. Travail fait "à l'arrache" : des trous espacés de 2 m, parfois 60 cm, parfois 30 m ! pas spécialement alignés bien sûr !

Les futures maisons vont devoir calculer leurs entrées pour louvoyer entre les arbres. Je sors constater et avise deux trous juste devant la maison. Je descends et tout en jouant avec les chiens, je les rebouche discrètement avec le pied. Pas n'importe quel arbre, n'importe où devant la maison !11-08 jda 

Il pleut encore souvent ce qui serait bon si les arbres étaient plantés mais depuis 3 semaines que les trous sont faits, pas d'arbres en vue... On s'est dit : "Parions qu'avec cette flotte, les trous se reboucheront tout seuls avant que le JDA se rappelle avoir envoyé quelqu'un les faire..." 

 

rrroooh les mauvaises langues !
Le 4 septembre, une équipe de planteurs est arrivée, les trous étaient encore là et chacun a reçu son arbre. 11 09 jda plantations arbres11 09 jda plantations arrosage11 09 jda plantations rebouchage11 09 jda plastique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous allez dire qu'on a toujours quelque chose à redire mais...
les protections des petits arbres arriveront trop tard, une semaine après, les buffles ont mangé les jeunes feuilles parfois en tirant dessus laissant les racines à l'air. On verra l'an prochain combien ont survécu.
Quant aux plastiques qui contenaient les mottes... le lotissement est trop grand pour qu'on envoie Madan tout récupérer !
On attendra ceux que le vent amènera devant la maison.

 

Peut-être que ces plantations sont un signe que le JDA ne va pas tarder à faire la première partie de notre route, au moins jusqu'au tailleur de pierre car les pluies ont défoncé tout l'empierrage.11-09-08 route de shiv nagar-3

Repost 0
Published by sylveno - dans au jour le jour
commenter cet article
21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 08:18

Un mois d'août riche en événements
L'escalier pour accéder à l'étage est posé.
Un ferronnier "du coin" l'a réalisé dans son atelier. Il y a un nombre invraisemblable d'ateliers-fer dans Jaipur. Celui-là est à Jagatpura, c'est un copain de Madan.11-08-05 ferronnier
Tout d'abord, je (Enoch) vais à l'atelier avec un plan et fais réaliser trois marches histoire de vérifier la fonctionnalité de la conception et d'être vraiment sûr que le "ironvala" a bien compris ce qu'on veut. Après une journée de rectifications et de mises au point, on s'accorde sur le prix et il n'y a plus qu'à attendre "une semaine".11-08-05 ferronnier
Après trois semaines et d'innombrables relances par téléphone et sur-place-en-personne, le ferronnier nous annonce que "Ça y est, on est prêt à livrer, vous pouvez venir voir si ça va."
L'objet se présente en trois parties de plus de 200 kilos chacune qu'il faut assembler sur place à la maison.11-08-05 ferronnier
Ben, oui, tout a l'air bien sauf peut-être un peu là, et là, et tu oublies pas ce détail ? et tu as bien prévu que là et là ...? Bon ben alors on y va..."
Oui mais c'est que pour le transport...
Quoi ? C'est pour ça qu'il y a trois vélos qui attendent devant ton atelier ?
Ben ouais mais je crois que ça n'ira pas en vélo et j'ai pas de camion."
Je me retiens pour ne pas me rouler par terre de rire. Bref, trois jours de plus, il a fini par trouver un camion et ça y est, l'escalier est enfin là. 11-08-06 ferronnierPour la première partie, ça va, Madan crie quelque chose vers le chantier voisin et trois gars se pointent. À sept hommes, ça fait une plume à soulever pour chacun et nous n'avons aucun problème pour l'installer.

11-08-07 escalier

 

 

 

 

La deuxième partie est une autre histoire. Je refuse d'essayer de la monter au deuxième étage et insiste pour faire venir une grue. Madan fait un peu le grognon et veut appeler d'autres "mazdur" et aller chercher des cordes mais nous insistons et après deux heures d'attente la machine est là et ça y est, l'escalier est monté.11-08-07-escalier.071
Nous l'essayons et nous nous rendons compte qu'il faut des renforts sur les côtés des marches. Ça fait maintenant deux semaines qu'on les attend. Évidemment...11-08-07 escalier

11-08-12 escalier scellé




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est incroyable comment l'herbe et toute végétation poussent pendant la mousson, on peut dire "green Jaipur" comme sur les affiches publicitaires, "clean Jaipur" pas encore et loin s'en faut, à part autour de la maison que nous faisons régulièrement nettoyer par Madan les papiers et autres déchets qui ont volé jusque-là !
On a un nouveau palmier et plein de cannas, le géant de Barthès qui avait tant de mal à pousser au hameau dépasse déjà les 1 m 70 et c'est encore un bébé !


 11-08-14 jagat'
 

11-08-14 agat'

 
 11-08-13 jagat'Vaches, buffles, chevaux sont lâchés des fermes le matin pour aller pâturer gratos. Le cheval est un marwari, du même nom que le dialecte local, reconnaissable à ces oreilles retournés en demi lune qu'il tiendrait d'après la légende de la mère fondatrice de la race fécondée dans le désert une nuit de croissant de lune.11-08-13 jagat'J'ai entraîné les chiens pour qu'ils éloignent tous ces mangeurs de plantes, mais les bananiers ou les cannes à sucre des boundries sont trop tentantes... Nous avons dû protéger nos trottoirs par des colonnes d'ACC blocks ! De plus la nuit les chiens vadrouillent parfois loin d'ici, notre essai d'attache de Laboulette a totalement raté ! Elle ronge corde aussi bien que câble électrique... 11-08-13 jagat' labouletteCette petite chienne semble un peu molle vue comme ça mais c'est un vrai chien paria qui déjà petite, rapellez-vous, ne supportait pas d'être enfermée pour soigner sa patte. Les essais de mise en laisse pour se promener ont eux aussi lamentablement raté. 11-08-13 jagat' labouletteElle se laisse tomber comme le font les chats dans la même situation et aucune persuasion douce ou ferme n'y fait. Bon, faut dire aussi qu'on veut pas trop se fouler avec ça mais quand même un chien qui ne supporte pas la laisse, faut le faire !

Lamère et Goulu eux suivent bien en laisse. Pas tout à fait au pied mais c'est pas mal.
Lamère est d'ailleurs tout à fait OK pour être enchaînée la nuit, les 2 autres ne partant pas sans elle, ils sont un peu sédentarisés. Non mais c'est vrai quoi, on les nourrit pas de steacks de buffles pour qu'ils aillent garder une autre maison la nuit.



Nous avons acheté un riksha d'occas' pour les livraisons. 11 08 09 french-helicopterOn ne peut pas encore l'utiliser car personne n'est capable de nous renseigner exactement sur la loi qui nous le savons prévoient que les riksha sont seulement des véhicules de sociétés. 11-08-09 french-helicopter arrivéeMais dans ce cas, qui peut le conduire ? Zoé probablement, mais elle devra faire internationaliser son permis la prochaine fois qu'elle rentre en France. Madan une fois qu'il aura le permis mais lequel doit-il passer ? La licence privée s'obtient en un mois mais pas pour un véhicule d'entreprise, la licence entrprise c'est un an mais comment procéder ? Encore des difficultés en perspective qui se résument en une seule : où trouver un avocat qui sache vraiment trouver les lois (avec leurs références !) et qui ensuite sache réellement les interpréter ! Parce que notre expérience jusqu'à présent avec des hommes de lois divers et variés...11-08-14 jagat'
En attendant, nous avons mesuré le ricksha sous toutes les coutures pour calculer une forme pour que les paniers de transport puissent s'empiler de façon optimale.  11-08-13 jagat'

 

 

 

 

 

 

 

J'ai construit une maquette de panier en contre-plaqué pour faire une simulation.
Reste à Zoé la galère de trouver un fabricant de paniers en osier soigneux !

 

 

 

 

Le 14 août sera la date anniversaire de l'entreprise : nous avons livré notre première vraie commande. Des mignardises pour une réception dans un hôtel :  croissants, pains aux raisins et chocolatines. Une coupure d'électricité de 5 minutes en plein milieu du laminage, nous a juste donné le temps d'avoir bien peur !11-06-26 échantillons
Le lendemain, le client nous dit que tout a été mangé en 15 minutes...
C'est le truc qui m'a toujours énervée dans la cuisine : le temps de préparation à rallonge (dans ce cas 7 h) et juste le temps de cligner des yeux pour tout faire disparaître...
mais si ces quelques minutes sont du plaisir pur, je (Sylvie) recommence quand tu veux !

Les chats ont eu un cadeau exceptionnel : Madan leur a ramené un rongeur non identifié mais vivant. 11-08-19 1e sourisApparemment un bébé de quelque chose un peu bizarre avec un museau très court et une petite queue. C'est Channamassala qui a fini par le manger !
J'imagine bien le dialogue :
"— Mince un nid de souris.
Attends, je vais chercher un sac pour en ramener une aux chats de ma patronne."

 

 11-08-19 1e souris channamasala

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 






Côté travaux, les interrupteurs et prises de la boulangerie sont enfin scellés. On n'a pas encore travaillé de nuit mais quand il le faudra, pas de problème d'éclairage, le labo est éclairé comme un studio photo !
11 08 20 tadelakt vaporisation

 

 

 

Enoch, qui a absolument besoin de créer, s'est lancé dans des essais de tadelakt pour les murs chez Zoé. Il a conçu un outil spécial ergonomique en pierre de kota pour remplacer le galet de polissage. Le résultat est magnifique, lisse comme du verre ! Maintenant reste à savoir si ça tient sur l'enduit primaire que nous avons et si oui, sachant qu'un maître marocain ne peut faire que quelques m² par jour on appréhende un peu la réalisation des murs entiers !
À suivre...

Repost 0
Published by sylveno - dans au jour le jour
commenter cet article
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 17:41

  Quelques nouvelles du front... 11 07 22 vue générale 

Juin :
Nous nous sommes croisés dans le ciel au niveau de Moscou : Zoé rentre en France pour le visa et nous retournons à Jagat'...
La mousson est arrivée, Zoé a vécu une tempête de ouf la semaine avant de partir, les murs commencés à notre étage n'ont pas résisté mais le reste de la maison est costaud !
Nous avons ramené le matos pour faire un portail coulissant : 6 kg de galets ! Reste à trouver le ferronnier. La première piste est une arnaque mais, grâce à un ami de Zoé, j'arrive à récupérer mon avance, onze mille roupies données en billets de 1000 que le gars me rend en billets de 50 roupies ! J'avance dans la rue avec une liasse de billets que je n'arrive pas à caser dans mon sac !
- Pourquoi ?
- Parce qu'il a en 2 jours déjà dépensé les autres billets...
Ce n'est pas une explication mais je n'insiste pas, trop contente de mettre sortie de cette affaire !

Madan nous amène chez un de ses amis et apparemment puis effectivement le travail est bien. On commence par les piquets, c'est assez simple et quand on voit qu'il comprend ce qu'on demande sans nous arnaquer sur le prix, on lui parle de l'escalier.
Madan pose les piquets avec sa femme comme "mazdur". 11 06 16 clôtureHorreur, au bout de 15 jours on s'aperçoit qu'il y a un enduit sur le fer ! Nous qui attendions que ça rouille pour dégraisser... Travail sup' : poncer ce placage, préciser qu'il n'en faut pas pour l'escalier et mettre du stop rouille.
2e surprise, on ne trouve ici que du minium, vous savez cette peinture orange des années 60, produit hautement toxique et interdit en France maintenant. Je sais que tout est pollué en Inde mais on refuse de contribuer...

On continue l'électricité : les chutes de tension sont fréquentes ici et la clim s'en ressent. Il fait entre 35 et 40°, dans la chambre de Zoé l'appareil n'est pas assez puissant. Après un sitting de contestation chez Onida nous comprenons que ces clim (relativement bon marché) de fabrication indienne ne fonctionnent pas en mai et juin car il fait trop chaud !! ça a l'air d'un gag mais c'est vrai.
Nous passons d
es jours pour trouver quelque chose de correct. Comme en France quand on veut avoir un poêle qui chauffe sans trop consommer on choisit Jøtul , ici on choisit un inverter Panasonic cher mais efficace ! 11 06 11 warehouse 13Enoch décide de construire un artefact pour changer de phase en cas de chute de tension car souvent une des phases du tri continue à être bien alimentée. Trouvaille de génie qui ressemble à la technologie de Warehouse 13 série qu'on regarde en ce moment !11 06 13 entrée de la bakery













Encore une tempête, nous dormons dans la boulangerie tant que la clim du haut n'est pas installée et nous pouvons apprécier l'isolation : pas un bruit au coeur de ce sous-sol, on voit les éclairs sans les entendre !
Enoch dresse les chiens un peu chaque jour. Ils avaient déjà appris des trucs avec Zoé genre "assis", "jump", mais là il les entraine à comprendre la limite que les buffles ou vaches ne doivent pas dépasser. On a fait quelques plantations pour Zoé, il ne faut pas que les animaux mangent tout !
11 06 rajput 
Ils doivent aussi chasser les chiens errants et non devenir copain
s avec eux !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11 07 22 plantations-sudZoé revient : on a juste fini l'artefact et le montage de la clim ! 11 06 24 arrivée Zoé.11 06 24 les chats n'en reviennent pasElle a obtenu un visa d'un an mais ne peut séjourner plus de 30j sur le territoire... c'est la cata... Munie de ses plus beaux croissants et de ses plus délicieuses pralines elle va au FRRO, rien ne fait, elle doit aller à Delhi au ministère plaider sa cause.
Elle file donc à Delhi avec une liste de supposées usines à convertisseur de rouille, des contacts pour des produits de boulangerie et son dossier visa...
Quand je dis "file" c'est une façon de parler car aller à Delhi est toute une expédition : prise d'un billet pour bus de nuit, taxi qui ne trouve pas la maison, bus attrapé de justesse au second arrêt à 2 min près, 6 h de voyage, hôtel...
Mais le séjour à la capitale vaut le coup, elle rencontre pleins gens très intéressants, trouve un convertiseur de rouille vendu par 20 kg (ce qui lui vaut une demi-heure de transaction avec le bus qui ne transporte pas de liquide !), un rouleau à croissants, une roue de fromage de yack et revient avec une lettre cachetée que seul le FRRO est autorisé à ouvrir...
Pause dans cette saga : 6 h de bus retour, dodo, dodo...

Elle n'a obtenu que 2 mois de délai pour cette fois ! Le FRRO a pitié d'elle : ils l'envoient à Secretariat au centre de Jaipur avec un mot d'introduction, attente, attente... lettre cachetée... de nouveau FRRO : 3 mois ! C'est pas mal... Croissants et pralines en échange de ce coup de pouce ! 11 06 chiens Madan passe le convertisseur de rouille et peint les piquets de clôture. Travail interrompu assez souvent par la pluie. Eh oui, la mousson est plus calme, il n'y a plus eu de tempête mais elle amène pas mal de pluie, c'est bon pour les nappes phréatiques et aussi pour la température extérieure qui devient beaucoup plus supportable. L'humidité est plus que latente, mais c'est mieux qu'à Kolkata !11 07 02 vive la mousson



Enoch se douche à l'eau non calcaire !







Les chiens qui se baignent tous les jours dans une mare infâme et reviennent boueux et puants, se planquent plutôt que de profiter de la fraîcheur...
"Après tout la maison de garde c'est fait pour les gardes pas pour les poubelles et les gardes c'est nous !"

11 07 Goulu
11 07 04 vue est moussonLes iguanes aiment nager ! j'en ai vu un se prélasser dans l'eau, sortir pour manger et y retourner... Je n'ai pas eu le temps pour une photo malheureusement. Par contre le lendemain Madan qui sait que j'aime les trucs insolites, m'a appelée pour une tentative d'accouplement de ces bestioles.11 06 iguanesTout à coup Tic, en mode écureuil naturellement, s'est précipité pour jouer lui aussi. Quand il a vu que c'était conflictuel il s'est barré aussi vite qu'il s'était approché. J'en ai quand même un bout sur ma photo ! 11 06 Tic s'en mêle !

La femelle n'était pas du tout chaude si on peut employer cette expression pour un reptile... Le combat a duré presque une demi-heure et le mâle est reparti la queue sous le bras !

L'eau amène un tas de bêtes inconnues :
des éphémères qui envahissent la maison, perdent leurs ailes et meurent
un impressionnant solifuge qui heureusement n'est pas dangereux pour les humains11 06 27 solifugedes sauterelles que personne ne dérangent dans leurs ébats 11 07 sauterelles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11 07 sauterelles-doigt

 

 

 













Juillet :
11 07 18 démarchage

Le jour, nous préparons des échantillons de croissants et de pains au chocolat.
Zoé prend des rendez-vous et démarche d'éventuels clients. 11 07 18 zoé-working-girl


Les travaux continuent sous l'oeil attentif de Lamère qui se sépare de ses "petits", estimant que manger est aussi important pour elle, et quiconque s'approch
e a droit 11 06 Lamèreà des grognements voir des coups de dents.
"Y'en a marre de se sacrifier pour la marmaille, ils sont plus grands que moi !"11 06 sheera11 07 22 clôture-ouest
La nuit, Enoch et moi, tels les lutins du sous-sol, dormons dans la boulangerie.
Zoé assumant seule les bagarres et les courses-poursuites de
11 07 ChannamasalaChannamasala et Nisha à l'étage ! Channa décroche le rideau toutes les nuits et finit par s'endormir dedans très tard le matin ! 

 

Quand on parle à Nisha ou qu'il demande des câlins, Channa hurle de jalousie...

Mais Nisha reste où il est, en toute sécurité "Laisser la bouffe et l'eau en premier au plus petit OK mais les bras de la patronne ça non !"11 07 jalousie

Repost 0
Published by sylveno - dans au jour le jour
commenter cet article
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 13:00

J'ai (Alain) tourné dans plusieurs films ou pub, j'ai même été doublure lumière pour une vedette du cricket au moment de la cojours mais quand même...on s'amuse

 

 

on s'amuse même si...

 

 

 

 

 

 

 

   

 

On s'amuse, on s'ennuie, on gagne un peu d'argent, on rencontre des gens... On tourne dans le désert, dans des lieux pitoresques ou des hôtels de luxe...

hôtels classes





désert

 

 

 

 

 

 

Voilà des photos de moi acteur !
Là, c'est "La révolte des cipayes"
mise en scène pour un docu-fiction.
Le réalisateur est allemand et le film est destiné à être vendu à Arte.

 

 

 

 

la révolte des cipayes

 

 

 

Il y avait trois jours de tournages prévus
mais Sylvie et moi on partait au Népal
pour de sombres raisons administratives
du coup je n'ai pu y rester qu'un seul jour.
En partant le soir, le réalisateur m' a dit :
"Dommage que tu ne puisses pas revenir,
tu es très bon acteur".


conseils du metteur-en-scène

Mine de rien c'est fatiguant comme boulot, pourtant il y a plus d'attente que de tournage, peut-être que c'est pour ça d'ailleurs que c'est usant. Arriver à 6 h le matin, on repart le soir après le coucher du soleil pour maximum trois heures de shoot répartis par petits morceaux dans la journée. J'étais crevé. Mais mort tu vois. Pourtant j'avais réussi à dormir un peu après le repas.ça fatigue
Sylvie est venue me rejoindre sur le tournage, le réalisateur super sympa lui a proposé de s'asseoir près de lui et aucun prob' pour les photos, elle en a pris des dizaines.
Sur ce tournage-là, j'incarne l'officier britannique qui montre comment ouvrir les cartouches de poudres : une main est occupée à tenir le fusil, l'autre servant à tenir la cartouche, il ne reste que le choix d'utiliser les dents pour arracher le couvercle. Dans un but malveillant, certains font courir la rumeur que les cartouches sont enduites de graisse de cochon pour protéger la poudre de l'humidité. Les soldats indiens étant évidemment soit hindoux donc vég soit musulmans donc cochon, pas de commentaires... En réalité ce n'est plus de la graisse animale depuis longtemps...


dust-car
Sur le plateau, pour recréer une ambiance conforme à l'imaginaire que les occidentaux ont "des Indes orientales" il y avait une dustcar : une voiture, à laquelle est attaché des fagots. Elle tourne autour du camp reconstitué en permanence pour faire de la poussière !

 

 

J'ai gagné 3 000 रू (45 €) pour un jour !

J'ai aussi tourné dans un film pour Bollywood, "Veer" !
Malgré la superstar jouant dedans (non, pas moi : Salman Khan), ce film là, je ne sais pas si je vais le mettre dans mon pressbook : ça a été un navet absolu. Zoé tourne VeerDéjà début 2009, Zoé était une Lady habillée tout de rose dans ce même film mais le tournage a été interrompu à cause d'un accident : les indiens voulant voir les acteurs se sont massés autour du Fort en telle quantité qu'à un endroit un mur s'est écroulé sur des enfants ! il y a eu 15 blessés ! Heureusement pas de morts.
Dans mon équipe ce jour-là, on était 2 suédois et moi, en plein désert. Je suis habillé tout en noir avec une moustache. Apparemment je suis un chef des méchants anglais et j'interviens dans quelques scènes avec l'héroïne, je ne suis pas simple figurant en arrière plan ! J'ai un fusil et je la protège d'un tigre.
Au moment de la pause repas, je parle un peu avec Salman Khan le héros... Je vais faire rêver pas mal d'indiens ! Un gamin m'a demandé un autographe en sortant, il était déçu que je sois pas Salman Khan ! C'était flatteur pour moi mais comment nous confondre ? mystère...

Pour la pub du "pan" on était tous les 3 : Sylvie, Zoé et moi... Quand on démarre un tournage, le matin on ne sait jamais pour quoi ni pour qui on va tourner... Là, on sait seulement vaguement que c'est un metteur en scène de Mumbai et qu'on va tourner au Hawa mahal.

tika


 

On est des touristes, avec sacs à dos bien sûr, qui arrivons juste sur le sol indien. Nous sommes accueillis à l'indienne, des femmes ont tout prévu : tikas, encens, colliers de fleurs... tout quoi...


sauf qu'elles ont cru qu'on était 2, quand Enoch apparaît c'est la cata : il manque un collier de fleurs ! C'est alors qu'intervient le marchand de pan du coin de la rue : il voit l'embarras des hôtesses et propose comme collier une bande de sachets de pan. C'est... bon disons vaguement amusant.

 

 

 

 

collier de pan

 

 

Lorsque j'ai mon collier, je dois goûter le pan !! et dire face à la caméra :
"hum, c'est bon !".

 

Ah là là, le boulot d'acteur !

 

Pour la première prise ça va encore. Le goût est un peu... surprenant. Heureusement je le garde pas en bouche longtemps.

 

Ah ! On doit le refaire : je prends mon paquet avec un peu plus d'appréhension mais ça passe encore.

 

Zut, une troisième. Et là, c'est le drâme : effet d'accumulation ?



J'essaye de retenir une grimace et arrive à dire un énooorme mensonge

"Mmmh (glups) c'est... ...bon-ouf-ça-y-est-je-peux-tout-recracher !"

Je crois que le réal' s'est rendu compte qu'il pouvait pas insister : il s'est tourné vers la script, a marmonné quelque chose et a dit "All right, c'est dans la boîte, on passe à la suite".

je goûte...








ch'est bon



Autant le pan frais dans des feuilles de bétel, celui qu'on sert dans les mariages "riches", c'est très bon...
Autant là ! c'est... même pas dégueulasse... c'est... je connais pas le mot. Ça arrache la bouche mais un truc...


enfin, bon, j'ai tout recraché...


pas possibe



 

 

 


 

 



 

 

 

 

 

.

pan

 


briefing










Une petite anecdote :
Le tournage se déroule bien, on trouve même qu'on n'a pas beaucoup attendu par rapport à d'autres tournages... jusqu'à l'intervention du personnage clé : LE vendeur de pan ! L'acteur choisi est trop typique, rajasthanais jusque dans ces énormes moustaches qu'on ne voit que dans des gravures d'époque ou encore maintenant devant les resto chics ! Le metteur en scène, il a frôlé l'attaque. Attaque cardiaque à défaut d'attaque du "pan wala". Cette scène ô combien difficile consiste à décrocher un ruban de pan et à s'approcher des femmes pour le leur donner. Au signal convenu, l'homme ne décroche pas le pan, pourquoi ? mystère... le metteur en scène lui fait signe, lui joue lui-même la scène, rien n'y fait... on n'y croit pas !! 1.sidération

Ils ont repris... mais des dizaines de fois, on a vu le réal' passer par toutes les phases classiques d'une situation ingérable : sidération, déni, colère, marchandage, dépression, acceptation !

 

 

 

 

  Les bras m'en tombent. Non mais qu'est-ce qu'il comprend pas sur ce coup-là ?


2.déni

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

oookaaay c'est le Rajasthaaan, on va pas s'énerveeer, c'est normaaal mais non de non, RÉVEILLE-TOI VIEUX !3.colère






Bon, maintenant, il faut un peu S'BOUGER là !
ON PERD DU FRIC là !




4.marchandage

C'est facile, écoute, moi je fais le signal, toi tu décroche le collier, d'accord ? Top là ?
6.acceptation
  

 





C'est pas grave ça arrive à tout le monde de pas y arriver tout de suite...




5.dépression





 

 

Je viens de Mumbai. J'ai dirigé des stars... Qu'est-ce que j'fous là ? Mais qu'est-ce que j'fous là ?

Où qu'il est mon studio tout bien réglé avec des pros hein où qu'il est ?

 

   

 

 

 

 

À un moment, il a exigé  le silence total, presque y' mettait un flic pour arrêter la circulation dehors. Il a fait taire tout le monde et exigé qu'on le laisse seul face à l'acteur.

Même les insectes se sont arrêtés de voler !

 

Bin ça n'a pas marché non plus... il a fini par allumer une cigarette en regardant en l'air sans rien dire...

Nous pendant ce temps, on fait les idiots dans un coin avec un fauteil roulant qui traîne là on sait pas trop pourquoi.
l'attente fait péter un câble...l'attente est trop longue












 







Et brusquement, en pleine sieste : Signal !
On avait complètement décroché alors on ne sait pas comment ils s'en sont sortis avec le grut mais brusquement, tout le monde bouge et on déménage le plateau au Jal mahal de l'autre côté de Jaipur.sachet de pan sur le chantier !

 

Et en rentrant à Jagatpura,
que voit-on sur le chantier ? ! 

 

Ces sachets sont très peu chers,
donc très consommés par les indiens  

de la rue.

 

 

 

 

 

La pub pour la coupe du monde de cricket 2011 passe sur youtube, c'est celle où il y a un funambule, on me voit mais il faut être très attentif ! par contre Zoé est perdue dans la masse !pub coupe de cricket : Zoépub coupe du monde de cricket : Enoch
 

Repost 0
Published by sylveno - dans au jour le jour
commenter cet article
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 20:26

Que font les humains de la maison du bonheur quand ils ne s'occupent pas des animaux ?2011 janv la croissantièreEnoch et moi rentrons en France le 22, il faut que Zoé puisse continuer l'activité seule...
Depuis janvier nous faisons des tests de croissants tous les jours
(les chiens en profitent !).

2011 janvier labo
2011 janvier labo2011 janv hygiène du labo

















Petite visite en photos du labo de notre bakery où nous gardons nos secrets

2011 janvier visite du labo2011 janvier visite du labo


2011 janvier laboet de l'usine bio que Zoé a trouvée en suivant un camion qui affichait " Organic " !factory bio trifactory bio étiquetage
Nous avons de la farine bio mais elle n'est pas assez raffinée.
Le beurre sans sel s'avère inutilisable, nous en avions 36 kg que Madan avait ensachés...

factory bio ensachage










visite de la factory bio



Les sacs de hand-made paper donnent un goût de rance...
J'en passe et des meilleures...
Janine est venue nous rejoindre,
elle s'avère une testeuse de 1er choix !
Thierry lui aime nos croissants même trop briochés !
Il n'aura pas le prix du goûteur
mais celui du mangeur !






Enoch pose une chaîne à la porte d'entrée. Madan restera dormir pour assurer la garde de la maison. Rien de tel pourtant que d'être bien armée surtout devant la stupidité de certains (j'en parlerai plus tard) et aussi pour éloigner les chiens errants.self-défense

entraînement










 



Finalement, la semaine avant notre départ c'est enfin TOP au niveau des croissants ! ouf, on a cru qu'on ne boirait jamais le champagne ramené de France par Janine !croissants réussischampagneOn a même le temps d'organiser un barbecue avec viande pour les non-vég...barbecue préparation

brochettes 13 fév 2011













1°barbecue (13 fév 2011)
Il faut aussi penser à la température qui va augmenter jusqu'à devenir intenable en mai, il est indispensable qu'au moins les ventilateurs principaux so
ventilateurs (fév 2011)ient posés...
La cuisine, le salon,
la salle-de-bain,
la chambre de Madan...
ça y est,
"ils" pourront survivre sans clim !









Et le grand soir arrive, on va rentrer, Enoch va retrouver son club de Kravmaga, il en a plus que marre de s'entraîner seul. Et moi, je ne sais pas encore... profiter de Barthès, poser le plancher de notre chambre... Channamassala ne sait rien de tout ça mais il a bien l'intention de ne pas nous laisser partir sans lui !départ des mini patrons le 21 fév 2011
(Suite dans "nos incroyables voisins !")départ des mini patrons (21 fév 2011)

Repost 0
Published by sylveno - dans au jour le jour
commenter cet article
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 12:32

Maison du bonheur...
C'est comme ça qu'a été surnommée notre Jagatpura's home !
Enoch et moi y habitons depuis le jour de Noël, Zoé depuis le 1°mixeur
de l'an...
Le déménagement s'est fait sans casse, dans un camion tout neuf conduit hyper doucement avec des déménageurs costauds qui nous ont en plus aidés à bouger les machines de la boulangerie.
Le pétrin est impressionnant, il a fallu 5 hommes plus un levier pour le mettre en place !






Première impression, le calme... à part 2 avions par jour qui en plus ne passent pas juste au-dessus de nous, on est à la campagne à 15 bornes de la capitale. Le gardien d'un terrain voisin vient tous les matins nous prendre de l'eau et recharger son portable, il nous salue d'un Ramram que je n'avais pas entendu depuis des années : c'est le namasté (bonjour) plus religieux, totalement oublié en ville. Les voisins nous regardent comme des bêtes curieuses : parfois un groupe s'arrête et nous fixe pendant des heures sans nous dire un mot.eau
On les amadoue d'un sourire, rien... d'un namasté qui tout à coup les sort de leur stupeur. Les premiers jours, certains arrivaient et nous ignoraient, parlaient à Madan, entraient dans le sous-sol pour visiter... maintenant on est intervenu, on a demandé à Madan la discrétion et on demande aux "touristes" qui ils sont ! Heureusement on a très peu de voisins directs, on est encore la seule maison du lotissement.


La voisine la plus mignonne est Vandena,vendena
elle a 8 ans et c'est la seule enfant indienne que nous connaissons qui soit discrète ! Elle nous apprend quelques mots d'hindi en échange de quelques mots de français. Depuis le début de la construction elle nous observe et maintenant elle a appris à jouer sur l'ordi de Zoé...








promenade du soirNos autres voisins intéressants sont les buffles : toutes les femelles ont un bébé en ce moment et tous les soirs je vais acheter du lait. Je suis totalement replongée en enfance : aller chercher le lait, le faire bouillir, si on le quitte une seconde des yeux il déborde...














La maison elle-même est hyper agréable à vivre et tous les jours il y a un élément de confort supplémentaire.
La salle-de-bain a l'eau chaude avec beaucoup de pression puisqu'on a une pompe sur le toit.
La chambre de Zoé qui n'est pas carrelée a une super moquette en coïr rouge.01 08 coir chambre zoé J'ai découvert une boutique du gouvernement qui fait la promotion de ce matériau qui vient du sud de l'Inde évidemment, il n'y a pas de cocotiers ici. Enfin jusqu'à présent, car il se pourrait qu'on en plante un vue toute l'eau qu'on récupère grâce aux SIRENES. Mais bon on n'ira pas jusqu'à récolter la fibre de coco pour faire des tapis ! Quand on était au Tamilnadu, on croisait tous les jours des camions surchargés de coques de noix récupérées.

8 bennes de tracteur ont emmené les déblais du chantier, nos abords sont nets.

01 11 les abords
Pour compenser la petite taille du terrrain nous avons aménagé le barbecue en face sur ce qui sera dans une dizaine d'années peut-être un trottoir. décor
Nous avons aussi commencé les plantations dans et en dehors du terrain.

01 11 lesabords

















Le granit de la cuisine est posé, Madan a tout découpé et fixé en une seule journée... tous les jours on se dit "quelle perle ce Madan ! ". granitEnoch va installer l'évier.

essai de l'évier dans le granit











Faire la vaisselle dehors c'est marrant mais maintenant que nous avons un chien il faut tout ranger très vite ou elle met son nez partout !

01 09 la boulette
Eh oui moi qui suis "anti-chien" (pour tous les chiens qui me lisent, ne le prenez pas mal, j'adore les animaux mais certains demandent une présence telle que je me sens incapable d'assumer), je me retrouve avec un bébé qui me prends un temps fou...
J'explique du début : Laboulette a choisi notre maison, elle a laissé ses 4 frères se faire maltraiter par les enfants d'une grande maison pas loin et s'est installée sur notre boundry qui n'est pas fermée. Elle marchait à peine et sa mère venait tous les soirs l'allaiter puis elles filaient à 2 chez les buffles où les gardiens leur donnaient du lait. Le matin on retrouvait cette boulette chez nous. On a essayé de la chasser gentillement mais fermement.01 09 la boulette On allait y arriver quand un horrible cri dans la nuit nous a réveillé : Laboulette s'est faite écraser par un buffle ! Zoé l'a embarquée chez le véto dont l'appareil à radio ne marchait pas. Il a fallu aller chez un docteur pour humains ! Bonjour le "lit" plein de terre et de puces. "Bassin et fémur cassés... Impossible de plâtrer, elle est trop jeune ! Il faut la garder dans une boîte pour qu'elle ne bouge absolument pas pendant 3 semaines..."
01 12 la boulette est blessée01 13 la boulette en porte-bébé



Galère ! Quand elle est réveillée elle pleure pour sortir... Heureusement que ça dort beaucoup à cet âge... J'ai trouvé un stratagème pour qu'elle ne sente pas seule mais reste immobile, comme quand Zoé bébé pleurait ! On a essayé de la faire dormir dans la réserve de la boulangerie mais elle ne supporte pas d'être à l'intérieur, un peu avec nous ça va mais seule, il faut qu'elle soit dehors...

01 13 la boulette en porte-bébé
Tous les matins on la lave : shampoing anti-puces, brosse...
et on lui administre un anti-galle et du calcium.
toilettage

01 11 désinfection










  

vaccination









    








 

(suite dans "la maison du bonheur part 2 La maison du bonheur part 2 (17 février 2011) ")






Repost 0
Published by sylveno - dans au jour le jour
commenter cet article