Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Nous

  • : L'Inde autrement
  • L'Inde autrement
  • : La vie au jour le jour en Inde, les voyages de connaissance de soi que nous proposons dans ce pays si différent de la France, toutes les réflexions qui nous viennent dans nos différentes expériences en comparaison avec ce que nous vivons en France.
  • Contact

Recherche

13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 10:30

vache dans pinkcity JaipurLes vaches se promènent en reines partout. Cette photo montre la hauteur que doit franchir une vache pour traverser la route. Ici c'est grillagé donc elle devra redescendre mais généralement ces "bananes"qui séparent les routes sont larges et plantées comme sur nos autoroutes. Les vaches s'y installent pour manger ou dormir.


Nous partons à Delhi en taxi au "salon de la boulangerie et des arts de la table".
Il n'y avait plus de places de train disponibles : en Inde il faut retenir sa place plusieurs jours avant car les trains sont toujours bondés, dommage c'est vraiment le moyen de transport le plus sécure, l'avion aussi bien entendu mais c'est plus cher...

La route Jaipur-Delhi est sur 90 % de son parcours la voie express Mumbai-Delhi. Les camions de marchandises reliant les 2 plus grosses villes du pays y circulent à touche-touche de 8 h à 20 h. Mais ce qui ici est appelé autoroute est en fait une 2x2 voies autorisées aussi aux tracteurs, aux carrioles à chameaux et quand elle traverse des villes, les 2 roues et piétons l'empruntent. On peut bien sûr y pénétrer par des croisements normaux, plats, tout simples sans feux naturellement pour ne pas ralentir la circulation sur la grande route. Comme sur toutes les routes indiennes on y rencontre aussi des chiens, des vaches, des pierres, des trous et des "men at work".
Nous partons donc à 5 h du matin pour essayer d'éviter au maximum les heures sus dites.
On est content, il n'y a presque personne à cette heure matinale. La traversée de Jaipur a quand même pris une heure. Prudence à cause des chiens qui profitent d'être seuls pour se courir après à loisir et des lève-tôt qui se croient encore plus seuls sur terre que d'habitude...

Enfin, nous sortons de la ville et sur la grande route, le taxi peut enfin accélérer... à 90 (égal grande vitesse en Inde).

On double une voiture quand soudain un "orignal" (dira Zoé pour dédramatiser "avec un museau, comme ça, pareil qu'un orignal et pas de cornes"), surgit des buissons de la bande centrale (c'est là que vous comprenez pourquoi cet article commence avec une photo de vache !). Si vous connaissez les vache, vous savez que "surgit" peut paraître un grand mot mais si elle a décidé de passer elle passe "je suis holy quand même !" et pour passer il faut descendre les 40 cm de bordure ce qui ne peut se faire qu'en une fois avec un petit bond (pour une vache c'est beaucoup 40 cm. Pour l'orignal je ne sais pas)...

Impact dans 2 secondes...

Impact !

Sa tête heurte le pare-brise et son corps défonce les 2 portes côté droit. Je vois passer un nuage gris "J'ai un problème aux yeux ?... je suis blessée ?..."
non, c'est les vitres latérales qui volent en éclats, j'ai des bouts de verre plein la bouche. Heureusement, je parlais à Zoé devant et j'étais tournée vers le côté gauche.
Le chauffeur appuie à fond sur le frein en se rangeant sur le bas-côté
"Non ! Faut pas faire ça ! on va partir en tonneaux !"
Mais non on se stabilise...

— Zoé ça va ? Enoch ? non moi ça va, j'ai rien.
Je crache quelques bouts de verre... on sort de l'auto. On s'éloigne le plus possible de la route sur le bas-côté qui est très large à cet endroit.
Zoé n'a pas eu peur, c'est la 1e fois qu'elle a un accident de voiture, elle n'a pas imaginé qu'on pouvait faire des tonneaux
en roulant sur le bas côté à cette vitesse. Tant mieux...
Enoch a vu la vache sortir des buissons et n'a pas compris pourquoi le chauffeur restait
droit dessus. Il venait de doubler et à ce moment là, il jetait un coup d'oeil dans le rétro pour se rabattre... Il nous diras que lui aussi a pensé aux tonneaux...

L'automobiliste qu'on venait de doubler s'arrête :
Thik hai ? Ça va, tout le monde est OK ?
Le chauffeur a un peu de sang sur le bras de sa chemise mais il dit que ce n'est rien.
Nous éclairons la route avec une torche voir si il n'y pas de morceaux dangereux restés au milieu. Zoé veut retrouver "l'orignal". Nous marchons vers l'amont de l'accident mais rien, il a dû partir mourir plus loin...

Au téléphone, le boss du taxi nous suggère de retourner à Jaipur et de prendre un bus !
Enoch exige une nouvelle voiture
Oh no it's impossible sir sorry.
— On a un rendez-vous là bas. Us biznes ke lie hai, C'est pour le boulot.
Le baratin prend et une heure après arrive une autre voiture. Les 2 gars laissent le volant à notre chauffeur qui se signe à la mode hindoue en touchant ses yeux, ses oreilles et sa bouche et nous voilà repartis.

Le taxi est plus grand et plus confortable. On a rien perdu au change. Sauf une heure de notre temps et une frayeur...

Il slalome entre les camions : les "goods carriers" sont limités à 40 km/h mais ils ne se considèrent pas comme véhicules lents puisqu'il y a les chameaux qui tirent du marbre ou du bois (d'où vient ce bois et où va-t-il ? Bizarrement les charrettes avancent dans le sens Jaipur-Delhi) et sont sur la voie de gauche, les camions et les petits bus restent donc à droite quoi qu'il arrive. Trop flemme de tourner le volant sans arrêt avec un engin de cette taille. Les voitures ou les gros bus n'ont d'autre solution que de doubler à gauche.

Des travaux sont entrepris pour faire une 3e voie mais sera-t-elle consacrée aux véhicules lents et qui acceptera de se considérer comme tel ?

Les indiens pour la plupart se sont créés une bulle individuelle dans laquelle ils vivent, ils n'ont pas du tout conscience de l'environnement extérieur et quand on conduit et qu'on se signale à eux ils sursautent ou nous regardent un peu effarés comme si nous venions de sortir de terre.
Les chauffeurs de poids lourds et de bus de ville sont les cas les graves. Peut-être par manque d'intelligence (peu de gens ont le loisir de s'éveiller à la vie, trop préoccupés par la survie) ou d'éducation ?

Pour cette dernière, un exemple vécu parmi des centaines : une famille se promène, le long d'une route très fréquentée qui a de tout petits trottoirs à Calangut-Goa, le père tient un petit de 2-3 ans par la main, le gamin lâche la main et traverse. Une voiture freine à mort, l'évite et atterrit dans le mur d'une terrasse. Le père récupère l'enfant, entre dans le restaurant d'où nous avons vu la scène et s'installe pour lire la carte, le chauffeur de la voiture qui a évité l'enfant redémarre, le reste de la famille traverse, rejoint le père et commande le repas.
Pas un mot au gamin. L'apprentissage à traverser une rue ? Au panier !
Pas un regard à la voiture, pas de remerciement au chauffeur ou d'intérêt pour sa voiture emboutie... rien
. La question du pourquoi reste entière, pas seulement pour la conduite automobile d'ailleurs mais en Inde, la question "pourquoi" est à oublier.

Toujours est-il que nous arrivons sans autre encombre à l'expo.

Surprise. C'est une vraie exhibition. Tout ce qui se fait en art de la table. Pour les 5 étoiles bien sûr. On rencontre plein de gens, plein de contacts pour AFC, plein d'idées supplémentaires, nous ne sommes pas venus pour rien. On goûte même du chocolat. Du mauvais mais aussi de la bonne qualité. Très bonne qualité même. Nous n'avions pas trouvé ça même dans les magasins spécialisés de Jaipur.
Ouf on craignait de ne pas pouvoir faire de chocolatines !

Point noir incroyable, à part le stand des sirops Monin/confiture Bonne maman (sans vouloir faire de pub mais je pense pas qu'ils aient besoin de ça) qui font goûter gratos de délicieux mocktails, aucune nourriture dans cette foire. Pour manger on se rabat sur un dhaba posé là pour la circonstance. Une horreur. Rien, je dis bien rien n'est comestible. Je tente un truc avec des pommes-de-terre et pour la 1e fois depuis des années en Inde j'ai la tourista !

Partager cet article

Repost 0
Published by sylveno.over-blog.com - dans au jour le jour
commenter cet article

commentaires

Zoé 11/04/2010 16:01



Quoi partir mourir plus loin??? Mais n'importe quoi, je vous ais expliqué ce qui s'est passé : il (l'orignal) a sauté par dessus le muret de pierre et il est parti raconté à la bande de
mercenaires orignal qui vit dans la jungle derrière le muret de pierre ce qui lui ait arrivé et on pouvait pas rester trop près du muret de pierre parce qu'ils étaient en train d'organiser une
riposte orignesque avec des kalashnikov et d'ameutter tous les orignals clandestin de la jungle derrière le muret de pierre pour la riposte imminente! Voilà la vraie histoire et heureusement que
le gars du taxi est arrivé vite sinon je sais pas si on serait encore en vie à l'heure actuelle parce que j'ai entendu dire que les ripostes d'orignal c'était pas un truc mignon mignon quand
même...



Zoé 11/04/2010 15:51



Quoi partir mourir plus loin??? Mais n'importe quoi, je vous ais expliqué ce qui s'est passé : il (l'orignal) a sauté par dessus le muret de pierre et il est parti raconté à la bande de
mercenaires orignal qui vit dans la jungle derrière le muret de pierre ce qui lui ait arrivé et on pouvait pas rester trop près du muret de pierre parce qu'ils étaient en train d'organiser une
riposte orignesque avec des kalashnikov et d'ameutter tous les orignals clandestin de la jungle derrière le muret de pierre pour la riposte imminente! Voilà la vraie histoire et heureusement que
le gars du taxi est arrivé vite sinon je sais pas si on serait encore en vie à l'heure actuelle parce que j'ai entendu dire que les ripostes d'orignal c'était pas un truc mignon mignon quand
même...



sylveno 29/05/2010 19:00



Tu as raison, la jungle a encore bien des secrets, la preuve les singes en sortent tous les soirs à Jagatpura or on les voit pas quand on scrute les arbres. La jungle a beaucoup de pouvoir, la
preuve on peut tourner des heures avant de voir des tigres et pourtant ils sont là. C'est pareil en Afrique, on dit la savane mais c'est pareil, les léopards, on les voit jamais et pourtant ils
sont là, les rino on les voit pas non plus et pourtant c'est gros un rinocéros. Si un jour j'en ai trop marre des méchants, je sais ce que je ferai !



Mary 16/03/2010 15:18


bonjour à toi et bienvenue dans la communauté de Virjaja . Mary


sylveno 29/05/2010 19:12



Merci.
Ici au Rajasthan il y a beaucoup de portes anciennes très belles. Les villes sont toutes aux portes du désert...



zapi 13/03/2010 11:24


Bonjour, bienvenue dans la communauté ça m'énerve !
Tous mes voeux de réussite en Inde


sylveno 29/05/2010 19:15



Merci.
Ici on a souvent matière à s'énerver pourtant on est au pays dit de la non-violence !