Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Nous

  • : L'Inde autrement
  • L'Inde autrement
  • : La vie au jour le jour en Inde, les voyages de connaissance de soi que nous proposons dans ce pays si différent de la France, toutes les réflexions qui nous viennent dans nos différentes expériences en comparaison avec ce que nous vivons en France.
  • Contact

Recherche

4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 10:13

Quelque temps après "tîj festival", deuxième arnaque pour les femmes rajasthanaises : Raki ou "la fête des frères et soeurs".
Toutes les femmes ce jour-là doivent offrir à leurs frères un bracelet en échange de leur protection.

Au Rajasthan, dans les familles pauvres et les villages, ce sont des bracelets à une roupie. Les femmes par cette coutume, reconnaissent qu'elles ont besoin de la protection de l'homme mais point de fête marquant une reconnaissance de l'homme face à la femme.
Madan
a raison d'être fier de ses bracelets : cette fête est celle des frères !

En ville, dans les familles aisées, la mère choisit celui à qui la fille (adulte) doit offrir le bracelet, c'est souvent à un autre homme que son frère. Elle doit aussi donner des cadeaux de valeur (magnétoscope, télé, vélo...) à cet homme ainsi qu'à ses descendants mâles, objets qu'elle n'a souvent pas les moyens d'offrir à ses propres enfants !raki madan braceletsComme pour l'excision en Afrique, les systèmes anti-femmes continuent de par les femmes elles-mêmes. La mère ou la belle-mère a énormément souffert du système mais une fois en haut de la hiérarchie elle fait subir à sa fille ce qu'elle a subi ! Les hommes n'ont même plus besoin d'intervenir... Les femmes entretiennent elle-mêmes les luttes hommes-femmes et en plus les luttes femmes-femmes.

En France nous avons aussi des arnaques dans nos coutumes, comme la fête des mères. Cette fête est au départ en France issue d'une politique nataliste et ne rend hommage qu'à une facette de la femme, la maternité, mais au moins le jour-dit, ce sont bien les mères qui reçoivent des cadeaux.
Notez aussi que ce n'est pas un jour férié mais un dimanche choisi durant le mois de mai, mois de la vierge des catholiques...
Nous avons vu arriver ensuite "la journée des femmes" puis "journée de la femme"... mais elles n'ont pas donné droit à des cadeaux ni à un jour non travaillé !

Peut-être un jour verra-t-on "la journée de l'égalité des droits hommes-femmes" ou mieux, plus de fête du tout puisque cette notion sera tellement ancrée dans les moeurs qu'on n'imaginera rien d'autre !  

 

 

(suite dans relations hommes-femmes part 5 : tantra à l'occidentale)

Partager cet article

Repost 0
Published by sylveno - dans sexualité
commenter cet article

commentaires