Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Nous

  • : L'Inde autrement
  • L'Inde autrement
  • : La vie au jour le jour en Inde, les voyages de connaissance de soi que nous proposons dans ce pays si différent de la France, toutes les réflexions qui nous viennent dans nos différentes expériences en comparaison avec ce que nous vivons en France.
  • Contact

Recherche

27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 21:15

Pour terminer l'année 2011 quelques photos "insolites" qui m'ont faites...

...frémir
Un rituel initiatique pour les hommes au Kérala qui commence à dos d'éléphants caparaçonnés pour se terminer sur un char... 
Un mois pour arriver à cette transe puis à ce défilé dans les rues suspendus à des crochets enfilés dans la peau du dos et des jambes !kérala-rituelrituel initiatique Kérala
...douter
Partout en Inde, les camions sont ultra chargés et il y a toujours le risque de voir tomber le chargement sur la route ou pire sur notre ricksha. Là, en Inde du Sud, c'est trop bien fait, la façon dont les écorces de noix de coco sont savamment empilées pour être transportées avant d'être transformées en tapis.Tamil nadu : coïr
...sourire
La Grande parade du cirque quand j'étais petite commençait par "Venez voir, venez voir, un éléphant qui fait pipi par le trou d'une aiguille sans en mouiller les bords !..." Je n'en ai saisi l'humour que bien plus tard :éléphant : pipi
...rire jaune
J'entre doucement dans la chambre où Enoch dort... Nous étions à Khajurâho, après la visite des temples érotiques... Mais là j'ai plutôt été refroidie !grut : mortuaire !Kânyâkumârî
...m'attendrir

"Eh le blanc t'es tellement grand que tu m'as pas vue ?"
Enoch est malade et ne se rend même pas compte qu'il est suivi ! Nous sommes à la recherche d'un art traditionnel indien tenu secret le varmakalai. Nous errons dans tout le sud de l'Inde pour trouver un maître enseignant. De fausse piste en "on-dit" nous arrivons à Kânyâkumârî. Plus au sud on peut pas sinon après, c'est l'Antarctique ! Il fait un soleil de plomb. Les tamils ne gèrent pas leur patrimoine comme les kéralais : l'endroit où nous sommes  est exceptionnel par sa situation et tout autour, tout est moche ! Ces 2 états voisins sont tellement différents : pour résumer sachez que les kéralais embauchent des tamils pour leurs "gros travaux" car ils acceptent de longues journées de travail pour un salaire de misère qu'un Kéralais refuserait carrément.





...m'extasier
Tamil nadu : tresse
La fête tamile à Chidambaram, ville sainte de Shiva, est riche en couleurs, les saris tous plus colorés les uns que les autres et quelle recherche dans les coiffures !
Nous y avons rencontré de vrais pratiquants de vermakalai exécutant une démo... mais ils n'ont pas voulu nous donner de contact. Et ben tant pis pour eux tiens ! Toute façon, séjourner plusieurs mois ici, quelle horreur... La ville est laide et sale et l'océan est dangereux : la barre est à seulement quelques mètres du bord de l'eau...





 


...me sauver très vite après la photo
 
Kérala Kovalam : vague !

 

 


Enoch se b
aigne tous les jours dans la mer d'Oman. Du côté ouest où on se trouve, au Kérala, il n'y a pas de danger. La barre est à plusieurs dizaines voir centaines de mètres du rivage.

Tous les matins, pêche traditionnelle sur la plage, c'est paradisiaque mais il y beaucoup de lumières le soir au loin en mer : des bateaux industriels raflent tous les poissons pour les resto des plages touristiques...






singe : les-boules

  ...rire

Tiruvannamalai (Tamil Nadu) ville dédié à Shiva : pas un autre singe ne peut approcher de cette guenon qui accapare tout ce que les touristes donnent !
 












Nous avons vu aussi un oiseau trop bizarre dans ce parc : un paon-dindon. Tous les indiens de l'ashram le connaissaient. Je vous jure,
je l'ai pas photoshopé sauf pour écrire dessus !
paon-dindon tête


paon-dindon Tiruvanamalai








...avoir un recul

Les animaux morts en Inde, dessèchent sur place. Avant qu'il n'y ait plus que les os et la peau, les hyènes... ah ben non, c'est un chien... les chiens donc, aident au nettoyage de la nature. Ce n'est pas en pleine cambrousse, mais à 500 m de notre maison de Jagatpura sur un terrain non bâti.buffle : Shiv-nagar Jagatpuraankh-trivandrum


Et encore une fois pour les inconditionnels de Terry Pratchett
nous avons pu photographier un affluent de l'Ankh !
Petite explication pour les autres : c'est le nom de la... rivière (?) qui coule/stagne, à Ankh Morpork ville principale du Disque-monde, mais apparemment, elle a un affluent, cette photo en est la preuve, à Thiruvananthapuram capitale du Kérala
.


(Si vous n'avez pas encore dévoré tous les tomes du Disque-monde de Terry Pratchett, commencez maintenant, c'est de la "fantasy" c'est plein d'humour c'est merveilleusement écrit et traduit !)

Partager cet article

Repost 0
Published by sylveno - dans voyage
commenter cet article

commentaires

Armide+Pistol 30/12/2011 02:08


Des scenes qui surprennent et qui choquent par leur brutalite, d'autres qui attendrissent : quel depaysement. Je ne sais si j'oserais.m'aventurer...