Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Nous

  • : L'Inde autrement
  • L'Inde autrement
  • : La vie au jour le jour en Inde, les voyages de connaissance de soi que nous proposons dans ce pays si différent de la France, toutes les réflexions qui nous viennent dans nos différentes expériences en comparaison avec ce que nous vivons en France.
  • Contact

Recherche

3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 16:26

ganesha festival dernier jourEn Inde ce qui vous saisit d'abord c'est le bruit...                                                       Ganpati bappa morya !
                         Mangal mûrti morya !

           (Père Ganpati, reviens-nous ! Toi qui portes chance, reviens-nous !)


Nous sommes à Pune dans le Maharashtra, là où les célébrations liées à Ganesha sont les plus remarquables, on va pas rater ça même si on est venu essentiellement pour méditer au centre d'Osho !

La plus importante cérémonie se déroule à quelques km du centre ville mais la circulation est bloquée et la marche dans la foule en délire j'ai déjà donnée et je crains...
Notre rickshavala nous sauve (eh oui pour une fois merci rickshavala !) : d'autres endroits de la rivière Mula-Mutha accueillent les adorateurs du "Babar rouge" et on peut s'y risquer à pied.
D'un pont nous découvrons émerveillées ce qu'on pensait ne pas pouvoir approcher : un rituel de fin de célébration de Ganesh le dieu à tête d'éléphant.ganesha festival dernier jour

Enfin on est contentes parce qu'on va voir ce qu'on voulait, mais de loin, ce n'est pas vraiment merveilleux... La rivière est crade comme partout en Inde. Depuis des heures des milliers de dévots balancent leurs fraindises avec les assiettes en carton bien sûr qui se rajoutent à tous les déchets d'égouts arrivant déjà dans l'eau...
Allez on y va, on va pas se laisser arrêter par des ordures, comparé au site funéraire de Kathmandu c'est clean !

 
             Ganpati bappa morya ! 
Ganpati bappa morya !
                 
Ganpati bappa morya !

Les chants sont de plus en plus forts. Mais contrairement à laz kumba nela ou à l'intérieur du temple de kamiLes chants sont de plus en plus forts. Mais contrairement à la kumba mala ou à l'intérieur du temple de Kali, ici l'ambiance est joyeuse, pleine de dévotion et non agressive. Ouf ! On nous offre plus de sucreries qu'on nous envoie de poudre rouge.ganesha festival dernier jour

Bain de foule seulement pour nous... dans l'eau je ne me risquerais pas. D'ailleurs la plupart des hindus non plus. ganesha festival dernier jour
C'est soit le fils aîné qui s'y colle s'il n'est pas trop jeune, soit le plus souvent un délégué qu'on paie de 50 à 500 roupies pour nager un peu au large et immerger la ou les statuesganesha festival dernier jour
ou un batelier qui se charge de la noyade. 
Le Ganesh ci-dessous a une monture (la souris) particulièrement amusante...ganesha festival dernier jourganesha festival dernier jourImmersion parfois difficile car les statues sont creuses !ganesha festival dernier jour
ganesha festival dernier jour
De la rive les familles suivent LEUR Ganesh des yeux, anxieuses ou surexcitées, elles lui adressent un signe de la main avant de le voir rejoindre la nature.
ganesha festival dernier jour





Enfin vous m'avez comprise c'est l'objectif mais pour rejoindre la nature il faudra un certain temps, l'argile d'antan a cédé la place au plâtre et aux peintures toxiques... Mais ça vous le savez déjà si vous nous avez suivies sur les trottoirs de Jaipur en septembre dernier chez "les gens qui travaillent avec le sable".

 

 

ganesha festival dernier jour

 

Pour en savoir plus :
 

La fête dure environ 10 jours. Les familles achètent des statues sur les trottoirs de la ville. Elles les ramènent chez elles. Tous les jours des rituels et offrandes sont faits devant le Ganesha de plâtre pour recevoir sa protection,
la connaissance, la sagesse... enfin tout ce que symbolise ce fils de Shiva et Parvati.

Ces statues s'appellent des mûrti, ce ne sont pas des idoles. Elles servent de support et ensuite on les jette pour les rendre à la terre. L'idée est que l'esprit humain est agité en permanence, ce qui n'est pas faux je vous l'accorde mais ça peut aussi se guérir par un intensif de méditation ! Comme dirait Alice, "j'dis ça j'dis rien !". Bref, les hindus eux donnent une forme aux différents dieux par des mûrti. En se concentrant sur ces mûrti l'esprit se calme et peut saisir l'Un véritable de Dieu, principe divin informe.

Mais non, relisez bien c'est pas compliqué et c'est futé.

Mais je ne crois pas que tous les indiens voient en leur statuette ce symbole, beaucoup l'adorent comme une idole et suivent des traditions dont l'explication se perd dans leur tête comme dans la nuit des temps... 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by sylveno - dans spiritualité
commenter cet article

commentaires